NON aux 7 antennes relais de téléphonie mobile, Rue des Sarrazins à Lille

Adressé à : Madame Martine Aubry, Maire de Lille

L’installation de ces antennes relais s’est faite sans concertation, ni affichage légal au 35 rue des Sarrazins à Lille.

L’OMS a classé les ondes électromagnétiques comme potentiellement cancérogènes.

Les cancers augmentent et sont devenus la première cause de mortalité en France (430 morts par jour en 2018).

Les compagnies d’assurances refusent de prendre en charge tous risques liés aux antennes relais dont la présence déprécie, de plus, la valeur de nos logements.

Il existe déjà 292 antennes dans Lille centre et cette nouvelle implantation se situe sur un immeuble LMH inhabituellement bas (19 mètres) par comparaison au site voisin de la rue d’Arcole (76 mètres de haut).

Ces antennes se trouvent à moins de 20 mètres en face de certaines fenêtres des habitations affectées par une pollution visuelle constante et à 90 mètres de la crèche de la rue Gambetta.

Notre santé sera exposée aux ondes électromagnétiques en permanence.

Alors même que la fibre arrive dans le quartier et permet des connexions internet filaires performantes (pour le télétravail …), ce déploiement 4G puis 5G semble « superflu, énergivore et irresponsable »comme l’ont dénoncé 1000 scientifiques1.

Les normes adoptées par la France en 2002 sur les ondes électromagnétiques ne concernent pas l’exposition chronique.

Le conseil de l’Europe a voté une résolution le 27 mai 2011 préconisant une limite de 0,6 V/m en intérieur (100 fois moins que le seuil actuel) qui est déjà respectée par huit pays.

Les mesures réalisées le 28 mai 2020, dans nos logements trouvent une exposition à 0,79V/m, issue de la rue d’Arcole située à 355 mètres, avant même la mise en service des nouvelles antennes très proches, à moins de 20 mètres de nos habitations .

De plus, l’environnement choisi ne semble pas répondre à l’évidence du principe de précaution désormais inscrit dans la constitution et reconnu par la jurisprudence.2,3

Nous n’acceptons pas que nos enfants et nous mêmes soient des cobayes pour le profit de différents opérateurs.

Nous demandons à Madame Le Maire d’intervenir pour faire respecter notre santé et notre qualité de vie en proposant des sites alternatifs plus appropriés (La Maison Folie de Wazemmes?) et/ou en imposant les normes préconisées au niveau européen déjà appliquées dans plusieurs pays et améliorées à Paris et Bruxelles.

Ensemble, mobilisons nous pour défendre notre qualité de vie et signons cette pétition !!


Auteur : Collectif Wazemmes Gambetta

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires (1)