Pétition pour recréer le métier d’herboriste

 

Monsieur le Président de la République,

Le certificat d’herboriste a été supprimé le 11 septembre 1941 par le Gouvernement de Vichy. C’est une des seules lois de Vichy qui n’ait pas été abolie à la Libération.

Aujourd’hui, nous en mesurons les conséquences dramatiques par :

  • La quasi-disparition des herboristeries en France (il n’en reste que 15 au statut juridique flou)
  • Le saccage de la filière française cultivateurs et cueilleurs de plantes médicinales, qui ne compte plus que 89 membres répertoriés ;
  • L’inquiétant recul de la connaissance et de la pratique des plantes médicinales à la fois dans le milieu médical et la population, malgré l’immense potentiel révélé par la recherche en botanique ;
  • La disparition programmée d’un savoir-faire ancestral multi-millénaire, les plantes ayant toujours été essentielles à l’humanité (mais aussi aux animaux) pour se soigner.

Nous vous demandons de mandater les ministères concernés (Santé, Education, Consommation, écologie) d’agir au plus vite pour rétablir un diplôme permettant la pratique du métier d’herboriste en toute légalité et pour la sécurité des consommateurs.

La demande de formation est importante : au moins deux cents étudiants chaque année souhaiteraient devenir herboristes. Mais aucune formation diplômante reconnue par l’Etat ne leur est proposée.

De nombreux organismes dispensent des enseignements d’excellent niveau mais sans reconnaissance officielle (RNCP notamment).

Seuls des professionnels formés à la connaissance des plantes disposant d’un diplôme spécialisé dans ce domaine ou les producteurs de plantes médicinales eux-mêmes, devraient être habilités à en faire la distribution. La revalorisation du métier d’herboriste est donc un enjeu majeur pour la prévention et le bien-être des populations.

Il est indispensable pour cela de rétablir un diplôme dûment reconnu par les Autorités.

Les herboristes de France se battent pour la reconnaissance officielle de leur métier depuis 40 ans et sont désormais prêts à entrer en discussion avec les autorités.

Les herboristes se sont dotés d’institutions représentatives :

  • La Fédération des Ecoles d’Herboristerie
  • Le syndicat synaplante (distributeurs)
  • Le syndicat simple (producteurs)
  • Une association professionnelle des cueilleurs de plantes sauvages

Ils ont créé le Congrès des herboristes, où ils se retrouvent chaque année pour échanger sur enjeux de la filière plantes.

La priorité absolue aujourd’hui est la reconnaissance officielle de l’herboristerie. Il faut un diplôme commun pour les différents métiers de l’herboristerie.

C’est à la fois une question de bien-être des populations, de prévention, d’écologie, de développement du monde rural et d’emploi, d’emplois. C’est un enjeu de civilisation.

L’attente de nos concitoyens est considérable. Il est temps de remettre l’herboristerie au goût du jour et des consommateurs.

Les herboristes existent et prospèrent au-delà de nos frontières. Au Royaume-Uni, en Suisse, en Allemagne et en Italie les herboristes sont libres d’exercer et de faire le commerce des plantes médicinales. La Belgique offre même des formations diplômantes en herboristerie.

Le rétablissement du métier d’herboriste en France permettrait de :

  • Améliorer la protection des consommateurs
  • Favoriser la qualité, la transparence et le respect des ressources
  • Rendre plus dynamique la filière agricole des plantes
  • Conserver notre patrimoine culturel commun que sont les plantes
  • Créer une nouvelle profession et de nouveaux emplois

Une telle pétition avait déjà été initiée en 2014. Elle avait réuni près de 100 000 signatures, mais n’avait pas suffi à convaincre les autorités d’agir, malgré l’urgence.

Nous vous demandons donc de réviser le cadre législatif actuel qui interdit la vente de plantes médicinales hors du circuit des pharmacies.

En vous remerciant de votre attention, nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, en ma très haute considération.

Augustin de Livois
Président de l’IPSN

<% $t("Number of signatures:") %>
<% petitionGoalRate + '%' %>
<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Name
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle – 21 rue de Clichy – 75009 Paris

www.ipsn.eu

Association sans but lucratif conforme à la loi du 27 juin 1921.